Chine ; dynastie des Han occidentaux, 206 av. J.-C. - 25 apr. J.-C. 
Bronze doré
H. 7,6 cm ; L. 7,8 cm ; prof. 5,5 cm.

Cette sculpture représentant un ours replet assis sur ses pattes postérieures avait pour vocation initiale d’être un poids pour tapis. En paix avec lui-même et avec le monde, cet ours est dépourvu de la férocité qui caractérise la plupart des représentations d’ours, tigres et autres bêtes sauvages sous la dynastie des Han. À cette époque, les ours étaient associés aux prouesses militaires, au chamanisme, à l’immortalité et à la virilité.