C'est au cœur de Paris, sur la place Louis XV (ndlr : actuelle place de la Concorde) que se trouve un palais étonnant : le Garde-Meuble de la Couronne. C'est le lieu où sont stockés les plus beaux chefs-d'œuvre des collections de mobilier du roi : meubles, armes, tissus et tapisseries, mais aussi petits bronzes et pierres précieuses au XVIIIe siècle.

C'est Pierre-Elisabeth de Fontanieu, intendant du Garde-Meuble qui fait aménager ces salles d'exposition dans le tout nouveau palais de son administration. Auparavant, les visiteurs n'avaient accès aux collections qu'en se rendant dans les réserves et magasins de stockage. Cette nouvelle présentation des collections peut être considérée comme le premier « musée des arts décoratifs » de Paris, à la gloire de Roi et du savoir-faire des artisans français !

En empruntant l'escalier d'honneur de cet hôtel particulier splendide, n'oubliez pas de jeter un œil sur la rambarde en fer forgé qui date de 1775.

 

La salle d'armes

La visite commence avec un premier salon, orné d'un papier peint bleu mettant en valeur la collection royale d'armes d'apparat

Vous pourrez admirer les pièces les plus remarquables comme les armures des rois de France depuis Philippe IV le Bel (1285-1314) ou celle que portait Henri II lors du fameux tournoi qui lui fut fatal en 1559.

 

Armure du dauphin Henri, futur Henri II

Une armure ayant appartenu à Henri II

 

On retrouve également des objets venant de contrées lointaines comme une armure japonaise de samouraï ou des canons finement ouvragés offerts par le Roi de Siam à Louis XIV en 1684.

 

Armure japonaise du XVIe siècle

Armure japonaise su XVIe siècle

 

L'anecdote 

Comme dans tout musée, le nettoyage est une affaire essentielle. C'est le travail des frotteurs qui chaque semaine nettoient les meubles ainsi que la veille et le lendemain de l'ouverture du Garde-Meuble au public. Il faut que ça brille !

 

La galerie des grands meubles

Cette immense galerie longe la loggia à colonnade qui donne sur la place Louis XV. Le mur opposé est occupé par de grandes armoires qui protègent de la poussière et de la lumière la collection d'étoffes et de textiles précieux du Garde-Meuble. Lors de l'ouverture au public, les portes de ces armoires sont ouvertes pour laisser le visiteur admirer les trésors qu'elles abritent.

La pièce donne également à voir les tapisseries les plus représentatives des collections royales, comme celles commandées par Louis XIV pour le palais de Trianon à Versailles, ainsi que des meubles ayant appartenu à François Ier et à ses successeurs, le manteau de l'ordre du Saint-Esprit de Henri III…

De part et d'autre de la galerie, on peut admirer deux grands portraits officiels des rois Louis XV et Louis XVI.

 

Louis XVI en costume du Sacre peint par Antoine-François Callet (1779)

 

La salle des bijoux

La visite se poursuit par le clou du spectacle. Dans ce salon sont exposés les objets les plus précieux dans de grandes armoires vitrées : 558 vases de pierres de couleurs ou de cristal de roche.

Enfin, dans un meuble coffre-fort, vous pourrez admirer les joyaux de la Couronne : parmi eux, le Régent, le Sancy et le Grand Saphir de Louis XIV. Il fallait bien un meuble à la hauteur de l'exceptionnelle qualité de ces collections. L'intendant du Garde-Meuble, Marc-Antoine Thierry de Ville-d'Avray, a fait réaliser ce meuble expressément pour la présentation de ces pierres. Il est en panneaux de bois laqué avec des motifs de marqueterie en marbre de Florence. 

 

Le saviez-vous ?

Grâce à la présence de gardiens, aucun vol ne fut à déplorer lors de l'ouverture au public de ce musée de 1776 à 1791. Mais tout change en 1792, Une bande de malfrats profite du climat d'insécurité qui règne dans la capitale pour s'introduire dans la salle des bijoux et y dérober le trésor de la Monarchie.

 

La galerie des bronzes

Enfin, la visite se termine par la présentation des bronzes. Cette galerie est aménagée en 1786 dans le couloir de sortie de la salle des bijoux avec un décor de pierres de taille en trompe-l'œil. Elle permet de présenter 69 statues en bronze, des miniatures des grands monuments royaux et des bustes en marbre.

 

La Galerie des Antiques au Garde-Meuble dessinée par Jean-Démosthène Dugourc (1778)

La Galerie des Antiques au Garde-Meuble dessinée par Jean-Démosthène Dugourc (1778) 

 

Informations pratiques 

Les collections royales présentées au Garde-Meuble étaient accessibles au XVIIIe siècle par la porte Royale, située sous la colonnade de la place Louis XV.

L'accès était gratuit tous les premiers mardis du mois, entre avril et novembre, de 9h à 13h.

 

Le saviez-vous ?

Pourquoi le musée est-il fermé l'hiver ? Parce qu'il n'y a pas de cheminée dans les salles d'exposition et que l'éclairage coûterait trop cher.

 

Aujourd'hui, les anciennes galeries d'arts décoratifs français ont laissé la place aux salons d'honneur de l'Hôtel de la Marine. Certains meubles présents autrefois dans les collections du Garde-Meuble sont cependant exposés dans l'appartement de l'intendant.

 

« Venez les voir de vos propres yeux »