Au temps du Garde-Meuble, avoir une commode d'époque Louis XV chez soi, c’est tendance. Oui mais pourquoi ? 

Jean-Henri Riesener, ébéniste du roi depuis 1774, est LE spécialiste de la réalisation de ces meubles que tous les nobles du XVIIIe siècle s’arrachent. Son travail exprime dans leur plénitude le raffinement et l’opulence de l’époque. Ses meubles sont présents dans les plus belles pièces du château de Versailles mais aussi au Garde-Meuble de la Couronne, le futur Hôtel de la Marine, à Paris.

Jean-Henri Riesener, artisan et artiste

Le plus célèbre ébéniste du XVIIIe siècle est sans conteste Jean-Henri Riesener.

D'origine allemande, Riesener se forme à l'ébénisterie à Paris, dans l'atelier de Jean-François Oeben, ébéniste de Louis XV, soutenu par la Marquise de Pompadour, et réputé pour ses meubles à mécanismes. Ces meubles disposent de dispositifs ingénieux qui leur permettent de s'ouvrir, de tourner, etc... Riesener reçoit le titre de « maître ébéniste » en 1767.

Les caractéristiques de son style ?

  • les riches décors de marqueterie et l'utilisation des bronzes dorés de très grande finesse ;
  • l'élégance du mobilier avec des panneaux et montants incurvés ;
  • sur les commodes : un panneau central avec un grand motif, véritable œuvre d'art.

 

Portrait de Jean-Henri Riesener par Antoine Vestier (1786)

Portrait de Jean-Henri Riesener par Antoine Vestier

 

À partir de 1774, il collabore avec Pierre-Elisabeth de Fontanieu, intendant du Garde-Meuble de la Couronne pour la réalisation de nombreuses pièces de mobilier pour le roi. Il réalisera également tout un ensemble de meubles pour l'aménagement des appartements de l'intendant au Garde-Meuble

Marc-Antoine Thierry de Ville d'Avray, dans un souci d'économie, arrêtera la collaboration entre la Couronne et Riesener, dont les créations étaient jugées trop onéreuses.

 

Qu'est-ce que la marqueterie ?

La marqueterie est une technique de création de décoration pour les meubles, boiseries ou tableaux. Il s'agit principalement de réaliser des placages formant des motifs géométriques ou dessins figuratifs ou abstraits, collés sur un support. Le marqueteur utilise du bois mais également de la nacre, de l'ivoire, de la pierre, des métaux non ferreux (pour éviter la rouille), de la paille, des écailles de tortues, de l'os...

Très minutieuse, cette technique de décoration atteint son apogée au XVIIe et XVIIIe siècles. Elle est principalement réalisée par les ébénistes qui en tirent une grande réputation. Parmi les marqueteurs les plus renommés, André-Charles Boulle, ébéniste de Louis XIV, participe au rayonnement des arts décoratifs français lors du Grand Siècle.

 

Focus sur la commode du Garde-Meuble

Cette commode était à l'origine située dans les appartements de Mme Lemoine de Crécy, épouse du garde du Garde-Meuble de la Couronne à partir de 1784. On en retrouve la trace dans un inventaire du mobilier de 1788.

Commode de Jean-Henri Riesener

La commode de Jean-Henri Riesener réalisée pour les appartements de l'épouse du second intendant

 

Cette commode est parfaitement représentative du style de Riesener :

Le décor de la façade dissimule parfaitement la structure du meuble. Pouvez-vous distinguer le nombre de tiroirs ?

Les éléments dorés sont réalisés en bronze et très finement ciselés. Au centre du meuble se trouve une pièce de marqueterie exécutée avec beaucoup de finesse. Elle représente un vase, sur un piédestal, rempli de différentes variétés de fleurs en trompe l'œil. Elles sont matérialisées par différentes essences de bois qui font ressortir les volumes et les couleurs. Cette œuvre d'art est entourée de deux couronnes de lauriers en bronze doré, accrochées par des nœuds de rubans. Ces éléments décoratifs sont typiques du style Louis XVI. En effet Riesener est l'un des artisans à l'origine de la transition entre les styles Louis XV et Louis XVI.

Il reste aujourd'hui très peu de meubles de Riesener dans des collections privées ou publiques qui soient présentés au public. Venir à l'Hôtel de la Marine, c'est avoir le privilège d'observer ce meuble dans son décor d'origine : la chambre de Pierre-Elisabeth de Fontanieu !

Cette commode est un don de la Fondation Collection Al Thani au Centre des monuments nationaux.