La place de la Concorde occupe une position stratégique dans Paris. Entre le Louvre, la place de la Madeleine, l'Assemblée Nationale et les Champs-Elysées, elle est au cœur de l'exercice du pouvoir français.

Tout au long des deux siècles de son existence, elle a été le témoin de nombreux événements mémorables de l'Histoire de France.

Une fête qui tourne au drame 

C'est jour de fête aujourd'hui sur la toute nouvelle place Louis XV ! En ce 30 mai 1770 le dauphin de France, futur Louix XVI, épouse l'archiduchesse d'Autriche, Marie-Antoinette. Pour l'occasion un grand bal est donné dans les salons d'honneur du palais du Garde-Meuble de la Couronne et deux jours de festivités sont organisés sur la place avec les Parisiens. 

Au programme : la présentation des jeunes mariés à la foule depuis le balcon du Garde-Meuble, ainsi qu'un magnifique feu d'artifice lancé depuis la place.

Des milliers de Parisiens sont au rendez-vous quand soudain… la fête tourne au drame ! Une fusée du feu d'artifice part de travers et atterrit sur le stock du bouquet final. L'explosion provoque un incendie et un énorme mouvement de foule. Les chroniqueurs de l'époque parlent de 1 200 morts. Le bilan s'établit en réalité à 133 décès et plusieurs centaines de blessés. Un drame épouvantable pour l'un des premiers événements célébrés sur la place.

 

Louis XVI en costume du Sacre par Antoine-François Callet
Louis XVI en costume du Sacre peint par Antoine-François Callet (1779)

 

L'installation de l'obélisque : une prouesse technique

Dans les années 1820, Jean-François Champollion, sans doute l'égyptologue français le plus célèbre, déchiffre les hiéroglyphes. Quelle avancée pour l'archéologie mais aussi quelle découverte pour l'Egypte !
En guise de remerciement, Méhémet Ali, vice-roi d'Egypte, offre à Charles X et à la France les 2 obélisques ornant l'entrée du temple de Louxor. C'est Champollion lui-même qui choisira de n'emporter que celui de droite en 1830.

Mais transporter un tel monument - 23m de haut pour 222 tonnes - sur 5 000 km n'est pas une mince affaire. On construit un navire spécialement pour l'occasion afin d'acheminer ce lourd présent sur le Nil, en pleine mer et sur la Seine. Il faudra près de 2 ans et demi à l'obélisque pour faire le trajet jusqu'à Paris.

 

L’érection de l'obélisque de Louqsor

L'érection de l'obélisque de Louqsor le 25 octobre 1836 peint François Dubois (1836)

 

Il est enfin érigé le 25 octobre 1836 au centre de la place grâce à un ingénieux système de machines élévatrices et de cabestans. 

Louis-Philippe, alors roi des Français, assiste à ce moment historique depuis les salons de l'Hôtel de la Marine. Pas vraiment certain de la réussite de l'opération et voulant éviter tout ridicule, il attendra que l'obélisque se dresse fièrement sur son socle pour apparaître sur la loggia et recueillir les ovations de la foule présente. Bel exemple de mise en scène !

 

Le saviez-vous ?

En 1976, la momie de Ramsès II doit subir une intervention « chirurgicale » pour la sauver d'une attaque de champignon. L'opération se fera au Musée de l'Homme, à Paris. Le roi a pour l'occasion obtenu un passeport égyptien lui permettant d'entrer sur le sol français. Sa profession ? « Roi décédé ». L'égyptologue Christiane Desroches Noblecourt, en charge du projet demandera à ce que l'hélicoptère transportant la momie fasse un détour par la place de la Concorde pour lui présenter son obélisque trônant en plein cœur de Paris !

 

La semaine sanglante

Après la défaite de la France lors de la guerre franco-prussienne de 1870 et du siège de Paris, la situation politique française est très instable. En mars 1871 éclate une insurrection violente, la Commune de Paris, une période de violences civiles dans Paris dont le point d'orgue est la « semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871.

Replié à Versailles, le gouvernement lance une « reconquête » de la ville avec une répression de l'insurrection dans le sang. Les communards incendient les bâtiments importants de Paris afin de ralentir l'avancée des troupes de Thiers. De nombreux monuments, archives et œuvres d'art ont disparu à cette occasion comme le palais des Tuileries ou les archives de Paris.

L'Hôtel de la Marine, occupé jusque-là par les communards, ne doit son salut qu'au refus de deux citoyens d'incendier le bâtiment : François Gablin, chef du matériel du ministère de la Marine qui habite sur place et Ludovic Matillon comptable. Les insurgés abandonnent les lieux et évacuent les blessés qui s'y trouvaient dès le 23 mai.

 

Une barricade rue Royale en 1871

Une barricade rue Royale en 1871 photographiée par Augustin-Hippolyte Collard

 

La petite histoire

Lors de la Commune, Gablin cache aux communards des trésors présents dans l'Hôtel de la Marine : des pièces d'argenterie et des médailles dans une fosse d'aisance, 1 600 fusils et pistolets dans les conduits de cheminées de pièces non habitées. 

 

Des avions allemands au cœur de Paris

Pour soutenir l'emprunt national pour la libération voté par le ministère de la Guerre en septembre 1918, une exposition d'armes et matériels de guerre volés aux allemands est installée sur la place de la Concorde.
Chars, ballons captifs (type de montgolfières reliés au sol par un câble), pièces d'artillerie, le gouvernement expose la supériorité de l'armée française capable de battre la technologie militaire allemande.
Au lendemain de l'armistice, la foule des Parisiens saccage les avions allemands exposés en face de l'Hôtel de la Marine.

Dès 1919, le défilé militaire commémoratif de la victoire relie l'Arc de Triomphe à la place de la Concorde.

 

Avions allemands exposés place de la Concorde saccagés par la foule le 18 novembre 1918

Les avions allemands exposés place de la Concorde saccagés par la foule le 18 novembre 1918

 

Paris libéré !

Pendant la guerre, l'Hôtel de la Marine est occupé par la Kriegsmarine, la Marine de guerre allemande.

À l'aube du 25 août 1944, les troupes du général Leclerc, la fameuse 2ème division blindée entre dans Paris. Son objectif : les quartiers de la Concorde et de l'Opéra et la rue de Rivoli où se trouvent le siège du haut commandement militaire nazi. Il est 16h30 lorsque les derniers soldats allemands présents dans l'Hôtel de la Marine capitulent et que le capitaine de corvette Georges Laurent de Faget plante le drapeau tricolore entre les colonnes de la loggia. Paris est libéré !

 

Les habitants cherchent à s'abriter des coups de feu

Les habitants cherchent à s'abriter des coups de feu des tireurs d'élite allemands lors de l'entrée des Alliés sur la place de la Concorde le 25 Août 1944

 

Le lendemain, le Général de Gaulle ravive la flamme du soldat inconnu sous l'arc de Triomphe et descend, à pied, les Champs Elysées jusqu'à la place de la Concorde où la foule en liesse s'est rassemblée pour fêter la victoire.

 

Ils ont raté le podium de peu, voici les événements bonus !

  • De nombreux pillages ont eu lieu pendant la Révolution française : le vol des armes des collections royales le 13 juillet 1789 mais surtout le spectaculaire vol des Bijoux de la Couronne dans la nuit du 16 septembre 1792.
  • Pendant la Révolution française, c'est sur la place Louis XV, alors rebaptisée « place de la Révolution » qu'on installe la guillotine. Louis XVI et Marie-Antoinette y perdront la tête ainsi que Robespierre, Danton, Charlotte Corday, Olympe de Gouges, Camille Desmoulins, Antoine Lavoisier et 1 100 autres personnes.
  • Le 6 février 1934, suite à une manifestation antiparlementaire organisée devant la Chambre des députés, des affrontements très violents ont lieu entre les manifestants des ligues d'extrême-droite et les forces de l'ordre. Bilan : 20 morts et 2 300 blessés, ce qui en fait la fusillade la plus sanglante de la troisième République. Elle marquera profondément la vie politique française.
  • Pour le bicentenaire de la Révolution française, le 14 juillet 1989, Jean-Paul Goude organise un gigantesque défilé de nuit. Sur la place de la Concorde, la chanteuse Jessye Norman chante la Marseillaise habillée dans un drapeau tricolore.
  • Durant l'été 2007, pour les besoins du tournage du film Seuls Two d'Eric et Ramzy, la place de la Concorde est entièrement interdite à la circulation : une vision surprenante !

 

En savoir plus sur l'Histoire de la place de la Concorde ? Lire l'article complet !